Les conférences 2012 – 2013

Vendredi 23 novembre 2012 – 18h – Chapelle du Carmel d’Abbeville

Ravel complexe et multiple – Conférence de Michel Sendrez

Sans doute sommes-nous tous habités par des sentiments multiples et souvent contradictoires dans notre relation au monde. Quant à moi, je me sens écartelé entre l’émerveillement devant la diversité du vivant, du végétal, du minéral et, d’autre part, par l’horreur de la prédation qui règle la survie des espèces. La richesse, la fantaisie des formes et des couleurs que nous offre le monde, m’amènent vers le Claude Debussy exprimant son désir d’identification à la nature, mais je vais aussi vers Bartók, Ravel et certains compositeurs contemporains pour la façon violente avec laquelle ils expriment leur désarroi et leur pessimisme profond. J’aimerais que la musique fertilise les mots et les images, pour, par confrontation et association de ressentis, libérer notre imaginaire le plus profondément enfoui dans notre inconscient, afin de partager ce qui nous est commun et nous rassemble. Chacune de mes pièces est à la fois rituel et ascèse, forces obscures et méditation illuminée, révolte et oraison… Pas de réponse, seulement un questionnement, et peut-être, un apaisement à travers la magie des sons. 

Michel Sendrez

Le pianiste et compositeur Michel Sendrez, l’un des plus fins connaisseurs de la musique de Ravel, traitera dans sa conférence des frontières entourant Ravel, dans sa vie et dans son œuvre, frontières géographiques, sociales, scolaires, créatrices entre modalité, tonalité, polytonalité, métrique et rythmique.

………………………………………………………………………………………………………………

Mercredi 12 décembre 2012 – 18H30 – Salle polyvalente de Drucat

Anne Vervelle raconte… la musique russe

La musique suffit pour une existence mais une existence ne suffit pas à la musique.

Sergueï Rachmaninov

Les grands musiciens russes se firent une spécialité d’écrire des œuvres pour les enfants. La conférence de ce soir s’appuiera sur ce riche répertoire souvent très suggestif et poétique, qu’interpréteront les élèves du conservatoire, pour vous permettre de vibrer au son de l’âme slave.

………………………………………………………………………………………………………………

samedi 19 janvier 2013 – 11h30 – Conservatoire de musique et de danse

Conférence de Séverine Delbosq sur la danse butô

La place du butô dans ma pratique et dans ma recherche n’est pas l’identification à une forme exotique. Le butô, né dans les années d’après-guerre au Japon, est un mouvement artistique radical pétri d’influences croisées entre orient et occident : avant-gardes littéraires et chorégraphiques françaises et allemandes portées par un corps japonais. Les fondateurs du butô remettaient alors en question toute forme de tradition, même s’ils n’ont pu empêcher leurs élèves d’en créer… Toujours en évolution, le butô me paraît représenter l’essence radicale – presque utopique – vers laquelle tend la danse contemporaine : parvenir au maximum d’extériorité par le maximum d’intériorité ; remettre sans cesse sur le métier l’ouvrage par lequel le corps devient dérangeant à lui-même et s’inscrit hors des habitudes pour le surgissement de la nouveauté ; favoriser l’affinement d’un monde sensible ; mettre en valeur la singularité de chaque être.

Ce samedi 19 janvier 2013, Séverine Delbosq animera un atelier de danse butô au conservatoire.
Renseignements et inscriptions auprès du secrétariat de l’établissement.

Print Friendly